NAISSANCE DES THÉRAPIES COMPORTEMENTALES
ET COGNITIVES

Ces thérapies sont nées aux États-Unis dans les années 1960.
Depuis, elles ne cessent de se développer.

Elles consistent à appliquer à différents troubles psychologiques
ou psychiatriques, les données scientifiques issues de la psychologie expérimentale, pour proposer des méthodes de travail et des techniques de changement.

Elles ont fait la preuve de leur efficacité́ dans de nombreuses études scientifiquement contrôlées, en particulier pour le traitement des troubles anxieux, des troubles dépressifs, le traitement des abus et des dépendances à diverses substances, les troubles du comportement alimentaire, les troubles obsessionnels et compulsifs et bien d’autres domaines encore…

Les TCC sont un traitement de choix pour :

  • Les phobies, les attaques de panique (anxiété aiguë)
  • Les obsessions-compulsions
  • Les troubles anxieux généralisés (TAG) et les réactions au stress
  • Les dépressions
  • Alcoolisme
  • Toxicomanie
  • Tabac
  • Addictions aux jeux

Elles sont prouvées utiles pour :

  • Le deuil pathologique
  • La boulimie (trouble des conduites alimentaires)
  • Les maladies physiques liées au stress et à la douleur chronique
  • Le retrait social des psychotiques
  • Les idées obsédantes

Qu’est-ce-que la TTC ?

La thérapie comportementale et cognitive (TCC) est une technique de psychothérapie reconnue pour le traitement de nombreuses pathologies psychiatriques (phobies, troubles anxieux, troubles thymiques…).

Elle vise à enseigner au patient comment corriger ses pensées erronées, maîtriser ses symptômes, et gérer sa pathologie au quotidien. Idéalement, à l’issue du traitement, le patient devra être à même d’utiliser de façon autonome ces stratégies pour gérer l’évolution de sa pathologie.

Le contenu de la thérapie doit être adapté spécifiquement aux symptômes du patient, la durée du traitement et le nombre de séances seront fixés en général, au début de la thérapie.

TECHINIQUES ET OUTILS

Techniques comportementales :

  • Identification des comportements spécifiques par analyse critique de ceux-ci, à partir des pensées automatiques, liste des problèmes comportementaux.
  • Mise en place de comportements alternatifs définis par le patient par observation des comportements chez autrui.
  • Contrôle des réactions physiologiques (régulation et contrôle de la respiration, apprentissage et pratique régulière de la relaxation). 
  • Exposition graduée en imagination pour s’habituer aux scénarios anxiogènes.
  • Relaxation, Mindfullness.

Techniques cognitives :

  • Identification des pensées automatiques et des schémas.
  • Restructuration cognitive par le questionnement socratique : les pensées automatiques constituent des évènements cognitifs qui traduisent cliniquement des schémas cognitifs inconscients et inflexibles. Ces schémas filtrent l’information et ne retiennent que l’aspect négatif d’une expérience. Ils guident le jugement que l’on se fait sur le monde et sur nous-mêmes. Donc auto observation, mise en évidence, remise en question des pensées automatiques et des postulats de base seront les éléments de travail.
  • Évaluation des pensées intrusives.
  • Prescription de tâches à domicile.

Techniques sur les émotions :

  • Identification des émotions primaires.  
  • Attitudes émotionnelles défensives.
  • Gérer les émotions.
  • Apprendre à séparer l’émotionnel du cognitif.
  • Mindfullness, décentration.
  • Apprendre à gérer les émotions négatives.